http://malicia13.e-monsite.com VENAIT VOUS NE SERAIT PAS DECUS

LE 11 SEPTEMBRE ? RECOMMENCE PLANS VIGIE PIRATES A PARIS

APRES LES AMERICAIN

  FAITE   L'AMOUR MAIS PAS  GUERRE

POURQUOI CETTE V

 

Evenement 1 - 300x250

New York 11 septembre 2001

 
  L'Amérique se souvient

Cinq ans après les attentats du 11 septembre 2001, de nombreux hommages sont rendus aujourd'hui aux victimes dans l'ensemble des Etats-Unis.

11 septembre 2001-11 septembre 2006 : de minutes de silence en discussions dans les écoles, de concerts en veillées, les Américains vivent aujourd'hui au rythme des commémorations du 5e anniversaire des attentats contre le World Trade Center à New York et contre le Pentagone à Washington.

L'hommage a même commencé dès hier soir. George W. Bush s'est en effet rendu à New York pour déposer une gerbe à Ground Zero et assister à un office du souvenir en la chapelle Saint-Paul. Pour la première fois lors des commémorations, le président américain visitera les trois sites puisque outre le Pentagone, il se rendra également dans l'après-midi à Shanksville, en Pennsylvanie, où s'est écrasé le Vol 93 d'United Airlines après la révolte des passagers. Surtout, le locataire de la Maison-Blanche a demandé à ses concitoyens de mettre les drapeaux en berne et à observer un moment de silence à 08h46 (14h46, heure de Paris), heure de la première attaque contre la tour nord du World Trade Center.


Lecture des noms : 
Comme chaque année, c'est d'ailleurs Ground Zero qui accueillera la cérémonie principale. Les familles pourront déposer des bouquets au fond du site où se dressait le World Trade Center. Reprenant une tradition désormais annuelle, époux et compagnons de victimes y réciteront les noms des 2 749 disparus. Des pauses seront marquées à l'heure du second crash et lors des effrondrements des tours. Les édifices religieux seront alors appelés à faire sonner leurs cloches, tandis que la Bourse respectera cinq minutes de silence avant l'ouverture des marchés. La nuit tombée, deux rais de lumière censés symboliser la présence des gratte-ciel détruits illumineront le ciel new-yorkais. Des familles, qui ont prévu une veillée sur place, ont appelé à allumer des bougies partout dans le monde, en mémoire de toutes les victimes du terrorisme.

Outre cette cérémonie new-yorkaise, des initiatives auront lieu dans les quatre coins des Etats-Unis avec veillées dans le Massachusetts, une cérémonie à l'université du Colorado, une minute de silence dans des commissariats de l'Illinois ou des villes de Floride. Une coalition antiguerre prévoit aussi des veillées dans 13 Etats "en mémoire de ceux tués le 11-Septembre et en raison de la guerre antiterroriste du gouvernement Bush".


Intervention solennelle : 
George W. Bush concluera la journée par une intervention télévisée à 21h, heure locale, depuis le Bureau Ovale de la Maison-Blanche (3h, heure de Paris). Ce sera la cinquième fois qu'il utilisera ce mode de communication solennel. La première fois, c'était précisément le 11 septembre 2001. Selon son porte-parole, il s'agira d'un "discours apolitique sur ce que le 11-Septembre a signifié pour la Nation. Cela fera montre du respect dû à ceux qui ont souffert, et d'optimisme quand à la vitalité d'une société qui a résisté à de telles attaques".

  Etre musulman aux Etats-Unis en 2006

Depuis le 11-septembre, les Américains musulmans ou de type moyen-oriental se disent victimes d'un harcèlement grandissant de la part des autorités et déplorent la suspicion générale dont ils sont l'objet.

Selon les statistiques, entre 2 et 6 millions de musulmans vivent aux Etats-Unis, dont 1,6 million sont des pratiquants actifs. 40% sont d'origine afro-américaine, 25% asiatique et 13% arabe. Dans les grandes villes, ils peuvent représenter jusqu'à 10% de la population, comme à New York et à Los Angeles*.

Jusqu'au 11 septembre 2001, ils vivaient généralement tranquillement, quasiment dans l'indifférence. "La plupart des Américains ne connaissent pas les musulmans, à l'exception de ceux qui en côtoient au travail dans les zones urbaines. Ainsi, ce qu'ils savent vient des médias", explique le Conseil pour les relations américano-musulmanes (CAIR).


Préjugés : 
La donne a changé le jour des attentats contre le World Trade Center et le Pentagone, perpétrés par 19 musulmans dont aucun n'avait la nationalité américaine. Depuis, pour beaucoup d'Américains, un terroriste potentiel se dissimule derrière chaque musulman. Selon un sondage de l'institut Gallup, 39% des Américains admettent ainsi avoir des préjugés contre les musulmans et près d'un quart disent ne pas vouloir l'un d'eux pour voisin. Les musulmans américains se sentent donc observés, à la fois par la police et la population. Leurs griefs vont des regards accusateurs à des réflexions racistes en passant par des contrôles supplémentaires aux aéroports et des arrestations arbitraires.

La mésaventure arrivée à Osama Abulhassan, un étudiant âgé de 20 ans, en est une illustration parmi d'autres. Né aux Etats-Unis de parents libanais, il a été arrêté dans une petite ville de l'Ohio après avoir acheté des téléphones portables avec un ami. Les deux hommes ont passé une semaine en prison sur la base d'accusations de terrorisme. "Pendant une semaine, nous avons demandé ce que nous faisions là et nous avons réalisé que cela pouvait arriver à tout le monde", raconte-t-il. Plus généralement, son nom provoque désormais des sursauts lorsqu'il est appelé pour entrer sur les terrains de basket et il a dû s'habituer aux regards suspicieux quand il marche dans la rue. "Rien ne tout cela n'aurait dû arriver. C'était totalement infondé. Nous sommes toujours fiers d'être Américains et de nos origines, mais lorsque vous vivez ce genre de choses, cela change votre façon de voir. Cela m'a fait perdre confiance dans le système judiciaire", déplore-t-il.


"Rentrez chez vous" : 
Au Centre islamique américain (Islamic Center of America) de Dearborn, dans la banlieue de Detroit, on ne s'étonne pas. Les courriers haineux et racistes y sont quotidiens. "J'espère que vous et votre sale peuple allez mourir. Rentrez chez vous, les têtes à turbans", a par exemple écrit un auteur de ces missives. Mais pour le responsable de l'institution, les actions des autorités américaines sont plus préoccupantes. "Les Etats-Unis sont en train de devenir un état policier, tout au moins pour les musulmans. Il y a un dicton qui dit : ceux qui sacrifient la liberté au nom de la sécurité ne méritent ni l'une ni l'autre".

Calendrier

Octobre 2010
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < >

 

 

 

New York 11 septembre 2001

Lundi 11 septembre 2006 1 11 /09 /2006 09:58
  Ben Laden court toujours

Cinq ans après les attentats, le chef d'al-Qaïda n'a toujours pas été capturé. Et le menace islamiste, liée ou non à son organisation, reste permanente.

11 septembre 2002, 11 septembre 2003, 11 septembre 2004, 11 septembre 2005, 11 septembre 2006 : à chaque anniversaire des attentats contre le World Trade Center et le Pentagone, une interrogation revient comme un leitmotiv : où se cache Oussama ben Laden ?

Malgré les efforts déployés pour sa capture "mort ou vif", malgré la prime offerte -27 millions de dollars-, il reste insaisissable, probablement terré quelque part à la frontière entre le sud de l'Afghanistan et le Pakistan. De temps à autre, il intervient via un message audio ou vidéo, généralement diffusé par la chaîne Al-Jazira. Le dernier en date, authentifié par la CIA, remonte à la fin juin. Il y faisait référence à un élément d'actualité -la mort de Zarqaoui en Irak-, prouvant de fait qu'il est toujours en vie -celui montré vendredi datait d'avant le 11-Septembre.

"Vous en entendrez parler bientôt"  : Pour George W. Bush, sa capture n'est qu'une "question de temps". Elle aurait évidemment un énorme impact psychologique. Mais ne changerait pas fondamentalement le danger représenté par les islamistes radicaux. Depuis 2001, al-Qaïda a en effet évolué et présente désormais un double visage : un noyau dur de combattants expérimentés, baptisé "al-Qaïda Central" aux Etats-Unis, et une nébuleuse de petits groupes autonomes, qui se radicalisent et se motivent seuls, le plus souvent via internet. Le démantèlement du réseau anglais qui voulait tenter, selon les enquêteurs, de faire exploser en vol plusieurs avions de ligne vers les Etats-Unis démontre ainsi que les groupes jihadistes restent à l'œuvre, en étant parfois pas du tout lié à al-Qaïda.

Néanmoins, après avoir estimé, pendant un temps, que les coups reçus par al-Qaïda en Afghanistan et ailleurs avaient affaibli ses chefs, au point de les ramener au rang de simples autorités morales, les milieux du renseignement occidental ont révisé leur position. Ils auraient donc conservé une réelle capacité d'action et de direction, et  seraient capable de diriger et préparer des opérations de grande envergure. Dans l'un de ses derniers messages, Oussama ben Laden a prévenu : "Nous avons vu des explosions dans de nombreux pays européens. Et pour des opérations similaires en Amérique, ce n'est qu'une question de temps. Elles sont en cours, et vous en entendrez parler bientôt".

Lundi 11 septembre 2006 1 11 /09 /2006 10:22
  11 septembre : "L'impression que la vie continue"

TEMOIGANGE. Cinq ans après les attentats de New-York, une jeune femme américaine raconte un drame dont le traumatisme se dissipe peu à peu. Du haut de son immeuble, voisin du World Trade Center, Lea a tout vu : les flammes, les gens sauter, l'effondrement des tours.

11 septembre 2001 au matin. Lea, jeune femme américaine de 29 ans est chez elle, dans son appartement new-yorkais, à deux pâtés de maison du World Trade Center. Elle prend tranquillement un petit déjeuner lorsqu'elle est surprise par une explosion. "On a entendu un énorme bruit, comme un tremblement de terre", se souvient-elle. Tout de suite après, le téléphone sonne. Au bout du fil, sa mère. "Elle voulait savoir comment on allait. Elle avait vu le flash à la télévision et s'inquiétait".

Léa monte sur le toit de l'immeuble pour voir ce qui se passe. "Nous avons vu la tour en flamme et des gens sauter des étages. On a réalisé qu'il se passait quelque chose de grave", raconte-t-elle calmement. Lea se souvient avoir eu envie de vomir et de ne plus tenir sur ses jambes. Elle se souvient aussi de l'intense chaleur qui lui brûle le visage, puis de l'impact du deuxième avion. "D'un coup, tout est devenu sombre puis très noir. Il y avait comme une enveloppe de fumée qui entourait le bâtiment. Dans les rues, tout était très calme. On avait l'impression étrange qu'il avait neigé. De la poudre blanche s'était répandu partout", explique-t-elle.


"Tous s'est fait autour de cet événement" : 
A la stupeur succède la panique. Que faire ? Où aller ? Lea et son fiancé décident de rentrer dans l'appartement. Pas le temps de réfléchir. Quelqu'un frappe à la porte pour leur ordonner d'évacuer. Ils se précipitent vers l'ascenseur mais l'homme leur conseille de prendre quelques affaires. Il se pourrait qu'ils ne reviennent pas chez eux avant le lendemain. Lea et Christopher ne le sauront que plus tard, mais ce 11 septembre 2001, ils font leurs bagages pour 5 longs mois d'absence.

Peu après les attentats, Lea et son fiancé décident de retourner vivre dans le quartier où ils ont vécu cette "histoire traumatique". "Beaucoup de choses ont changé dans le vie des gens qui ont vécu ça. Pour nous, tout s'est fait autour de cet événement. Nous avons décidé de nous marier et de fonder une famille". Cinq après, elle juge le 11 septembre derrière elle. Pour la première fois, elle a "l'impression que la vie continue".

Pourtant, elle peine à oublier des souvenirs vivaces. "Des images me reviennent. Chaque fois que je regarde par la fenêtre en hauteur, je pense à ses gens qui ont plongé vers leur mort et je me demande ce que j'aurais fait à leur place", dit-elle lentement. "Nous avons eu beaucoup de chance. Nous n'avons perdu aucun proches dans le World Trade Center, ce qui est très rare. Cette année, c'est la première fois que les gens en parlent presque normalement". Même si le 11 septembre l'a définitivement marquée, Lea veut tourner la page. "J'espère que c'est la chose la pire qui j'ai vécue de ma vie", conclue-t-elle.

Calendrier

Octobre 2010
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Images aléatoires

  • Greg069.jpg
  • Greg002.jpg
  • Greg068.jpg
  • Greg003.jpg
  • Greg080.jpg
  • Greg023.jpg

Recherche

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.